Skip navigation






L’oiseau en nous…





L’oiseau en nous
parfois ne vole plus
et notre vie de plume
est balayée par le vent.











Visages





visages blessés par la fuite du temps
visages burinés par les émotions
visages troués par des regards acérés
visages trahis par la lumière
visages dessinés par un peintre aveugle
visages défigurés par des paroles vides de sens
visages que j’ôte
comme d’affreux masques de moi-même











Introspection





je ne vois plus rien n’entends plus rien
tout juste si je me parle à moi-même
ou au mort qui en moi s’impatiente
j’attends que les souvenirs
et la rumeur sourde du passé
en moi fassent silence
je laisse juste l’enfant que j’étais
jouer à dépeigner mon âme











Un être humain





Un être humain
c’est parfois un regard
c’est parfois une voix
c’est parfois un corps
ou bien un arbre
aux racines arrachées
et dont les branches
se tendent
vers un ciel inexistant.











Malheur





certains diraient que je ne connais pas le malheur
mais j’ai déjà vu une mante religieuse se faire dévorer
j’ai déjà vu le soleil dévoré par une horde de nuages
j’ai déjà vu le silence meurtri par le bruit de la pluie

j’ai déjà vu des vies se finir par la mort.









Stéphane Chabrières est né à Agen en 1970 et vit à Bordeaux en Gironde. Après avoir fait des études littéraires et avoir obtenu une licence d’anglais à l’université de Bordeaux III, il travaille comme aide-documentaliste. Il partage son temps entre la peinture et l’écriture de poèmes depuis de nombreuses années. Il n’a encore jamais été publié.

Son blogue : http://schabrieres.wordpress.com/






%d blogueurs aiment cette page :