Revue de poésie contemporaine

La première voiture brûlée de tout le pays… (et autres poémes)

L

 

La pre­mière voi­ture brû­lée de tout le pays
Repose dans les buis­sons qui des­serrent
Pour son châs­sis le poil à grat­ter
Du jour et de la nuit

L’origine de ce monde incon­trô­lé
Reste à l’horizon comme un appel
À se battre contre des mou­lins à vent
Qui ont été enter­rés ne tournent plus
Qu’avec un peu de cendre rési­duelle

Peut-être y a‑t-il dans ces ves­tiges de guerre
Une limite à ne pas fran­chir
Ou bien aucune ligne ne se laboure-t-elle
À force de pen­ser aux plus pures étoiles

Quand le père et le fils ont dis­pa­ru de la cir­cu­la­tion
Le maga­sin des choses est deve­nu tout blanc
Péné­tré d’une absence de coups
D’un manque de dou­leur interne à digé­rer

Les der­niers quar­tiers de la lune
Ne résument-ils pas un visage à com­po­ser
Qui aban­donne tout espoir
De don­ner une forme humaine
À la sil­houette du jour en jachère
Seule preuve d’amitié
Quand les cadres sont cas­sés
Tableaux d’art objets d’intérieur
Début de la lente et sourde explo­ra­tion
Qui n’en finit plus de s’arrêter
À la sur­face des puits immer­gés dans la forêt

 

En manque de tun­nel
Mais ayant reçu la mis­sion impos­sible
D’un sonar dépour­vu de moyens
Les yeux explorent le noir
Tan­dis que sur la rive d’autres yeux res­tent
Tou­jours les orbites
De ces adultes arrê­tés

Il n’y a plus aucun bruit à l’intérieur du noir
La nappe de l’eau est un lin­ceul
Fluide et com­pact à la fois
Les yeux des autres s’inscrivent dans les tempes
Heu­reu­se­ment qu’ils ne parlent plus

À la place
Des escar­billes
Se jouent d’une aven­ture à peine esquis­sée
À la fin de laquelle quelque chose peut se pro­duire
Sans le por­trait de ceux et celles qui ont jeté
La clé de l’énigme.

 

Auteur(s) / Artiste(s)

Patrice Maltaverne

Né en 1971 à Nevers, Patrice Maltaverne vit à Metz.
Il a publié depuis 1990 des poèmes dans une trentaine de revues.
Il anime le poézine « Traction-brabant » depuis janvier 2004 : 58 numéros papier en circulation à ce jour, ainsi que le blog : http://www.traction-brabant.blogspot.fr/.
En 2012 il a créé un blog de chroniques poétiques : http://poesiechroniquetamalle.centerblog.net/, et enfin les micro-éditions Le Citron Gare : http://lecitrongareeditions.blogspot.fr/

Dernières publications
  • « Venge les anges », (collection Minicrobe, supplément à la revue Microbe, 2013)
  • « Même pas mort à Vienne » (Vincent Rougier Editions, 2013)
  • « Perte / Perdu » (Asphodèle Editions, 2013)
  • Participation à l’anthologie « Buck you » (Editions Gros Textes, 2013)
  • « Lettre à l’absence » (Editions La porte 2014)

Add comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Revue de poésie contemporaine

Articles récents

Auteurs & artistes

Méta

%d blogueurs aiment cette page :