Revue de poésie contemporaine

Distances

D

J’ai cueilli des fleurs sous leurs cou­leurs mortes
et je les ai posées dans la mémoire
où tu ne reviens que pour fer­mer tes fenêtres,
tes volets, tes yeux, tes silences.
Où tu ne reviens que pour dis­pa­raître
chaque jour un peu plus.
Moi je te chante encore,
mais dans des chan­sons
que le vent ne sait plus où por­ter.

*

Je m’en vais quelque part,
je reviens je ne sais pas d’où.

Les pays que j’ai par­cou­rus
m’ont cares­sé de vent et de sable,
aucun ne m’a cloué à son soleil.

Mais res­ter libre d’en reve­nir
c’est être libre de les oublier : j’ai vou­lu voya­ger
sans pas­sé à poser dans des traces.

*

Je garde du ciel pour plus tard
et j’éteins celui-ci
pour qu’on ne me voie ou me vise
pen­dant que je jette le vent dans vos arbres,
le feu dans vos gre­niers,
pen­dant que j’arrache
d’entre vos mains jointes
vos fausses prières,
pen­dant que j’emplis
de sable votre soif.

C’est moi que vous enten­dez entrer de nuit
dans tout ce que vous êtes et pos­sé­dez
pour le détruire,
pour qu’au vôtre jamais
ne res­semble mon ciel gar­dé pour plus tard.

Auteur(s) / Artiste(s)

Jean-François Mathé

Jean-François Mathé est né dans l’Indre en 1950. Il a été professeur agrégé de lettres en lycée jusqu’en 2010. Il vit dans un village du Poitou.
Il a publié 15 livres de poèmes aux éditions Rougerie, dont Contractions supplémentaires du cœur, 1987 (Prix Artaud) ; Corde raide fil de l’eau, 1991 ; Le Temps par moments, 1999 (épuisé – Prix du Livre en Poitou-Charentes) ; Le Ciel passant, 2002 (épuisé – Prix Kowalski de la ville de Lyon) ; Chemin qui me suit précédé de Poèmes choisis 1987-2007, 2011 ; La vie atteinte, 2014…
Aux éditions Folle Avoine : Retenu par ce qui s’en va, 2015.
Des textes et des poèmes ont paru dans diverses revues (Poésie Présente, La N.R.F, Sud, Autre Sud, Poésie 92, 93, 98, 2002, Aujourd’hui Poème, Le Coin de Table, Poésie/Vagabondages, Multiples, Lieux d’être, Jointure, Arpa, Friches, Voix d’Encre, Décharge, Phoenix, Spered Gouez, Diérèse, etc.) et dans les revues en ligne Recours au Poème, Terres de Femmes, Poezibao, Lieux-Dits, Terre à Ciel, Incertain Regard, Beauty will save the world, Ce qui reste, Possibles, La Toile de l’un
Certains de ses poèmes ont été traduits en allemand, anglais, tchèque, espagnol.
Entre 1970 et 1985, il a collaboré en tant que dessinateur humoriste à différents périodiques, dont Télérama, La Vie, Tribune Socialiste…
Membre du comité de la revue Friches, il y a écrit des chroniques sur l’actualité poétique et des dossiers (Senghor, Cluny, Wellens, Pérol, Perrin).
Il a reçu en 2013 le Grand Prix International de Poésie Guillevic-Ville de Saint-Malo pour l’ensemble de son œuvre.

Bibliographie

Editions Folle Avoine

  • Retenu par ce qui s’en va, 2015

Editions Rougerie

  • La vie atteinte, 2014
  • Chemin qui me suit précédé de Poèmes choisis 1987 – 2007, 2011
  • Agrandissement des détails, 2007
  • Le ciel passant, 2002, Prix Kowalski de la Ville de Lyon 2002
  • Le Temps par moments, 1999, Prix du Livre en Poitou-Charentes 1999
  • Sous des dehors, 1995
  • Saisons surgies, 1993
  • Corde raide fil de l’eau, 1991
  • Passages sous silence, 1988
  • Contractions supplémentaires du cœur, 1987, Prix Antonin-Artaud 1988
  • Navigation plus difficile, 1984
  • Mais encore, 1982
  • Ou bien c’est une absence, 1978
  • Instants dévastés, 1976
  • L’Inhabitant, 1973

Editions diverses

  • Grains de fables de mon sablier, 2014, Les Carnets du Dessert de Lune
  • La rose au cœur, 2011, Le Cadran ligné
  • Poèmes poids plume, 1998, Coll. « Le farfadet bleu », Cadex
  • Passages sous silence, 1996, bilingue français/allemand, traduction de Rolf A. Bourkart, graphismes de Minos Meininger, éditions Maldoror, Berlin

Revue de poésie contemporaine

Suivez-nous

Abonnements

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à la revue et être averti de chaque nouvelle publication.

Rejoignez 184 autres abonnés

Articles récents

Auteurs & artistes

Méta

%d blogueurs aiment cette page :