Revue de poésie contemporaine

La Griffe du Passé de Jacques Tourneur

L

 

Le Golem est une créa­ture des légendes juives. Extrait d’un gru­meau de boue, façon­né par la main de l’homme, hor­ri­fié par le résul­tat, il s’est enfui. Deve­nu introu­vable, cer­tains assurent qu’il ne peut pas mou­rir ; d’autres, qu’il se cache, que son nom est sa cachette, puisque l’une des éty­mo­lo­gies de golem est cocon.

Com­ment repère-t-on un golem dans un film ? Par un effet de « len­tille ciné­ma­to­gra­phique ». Soit un espace nu avec le soleil des­sus. Soit le pas­sage entre ledit espace et l’œil d’un objet terne. Le sur­croît de lumi­no­si­té que cela induit autour de l’objet. Le golem n’est pas dans le plus de lumière ni dans l’aveugle mati­té, il est dans leur rap­port. Rap­port dis­jonc­tif.

Dis-moi, il par­tait vrai­ment avec elle ? — Oui, fait signe de la tête le jeune homme muet. Ce sont les der­niers mots de La Griffe du Pas­sé de Jacques Tour­neur. La femme qui les a pro­non­cés s’assied dans une voi­ture qui l’emporte. Frappe la cou­leur mate de sa car­ros­se­rie. Elle absorbe le soleil sans rien en réflé­chir ni trans­mettre. Mais sur sa ligne de sil­houette l’air brûle comme un train d’allumettes. Une traî­née de poudre. C’est le Golem.

griffedupasse_jtourneur

Auteur(s) / Artiste(s)

Jacques Sicard

Naissance sur les bords de la Méditerranée ; résidence actuelle non loin de là sur une presqu’île de plein vent. Publication dans diverses revues papier ou numériques, de cinéma ou de littérature/poésie : La Barque, Hippocampe, Verso, Rehauts, The Black Herald, Place de la Sorbonne, Népenthès, Diérèse, Mercure liquide, Résonance générale, Concerto pour marées et silence, Midi, Littérales, Gong, Thauma, Le Zaporogue, Dissonances, Beau monstre, Remue.net, Incertain regard, Ardemment résidence auteur, Cinématique, Temporel, Paysages écrits, Sans titres, Le Nouveau recueil, etc. ; Les Cahiers du Cinéma, La lettre du Cinéma, Stardust Memories. En 2008, édition d’un recueil chez Publie.net : Cinéma parlé ; en 2013, aux Éditions de La Barque, Films en prose ; en 2013, Manière Noire, livre d’art en collaboration avec le peintre/graveur Jean-Pierre Maltese ; en 2014, aux Éditions Peigneurs de comètes, Nature morte au Cinéma ; en 2014, Sources, livre d’art conçu avec la peintre/graveuse Jocelyne Jaquelin. Abécédaire (aux Éditions de La Barque), recueil de 26 articles en hommage à l’Abécédaire de Gilles Deleuze réalisé par Pierre-André Boutang en 1988.

Revue de poésie contemporaine

Suivez-nous

Abonnements

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à la revue et être averti de chaque nouvelle publication.

Rejoignez 184 autres abonnés

Articles récents

Auteurs & artistes

Méta

%d blogueurs aiment cette page :