Revue de poésie contemporaine

de corps inconnu

d

bau­druche sur
son lit de gou­dron
qu’on secoue tant et tant

celle qui
si floue n’é­tait
ne sera plus dés lors

ses yeux grands fer­més
d’a­zur noir
n’ont plus peur du soleil

non
plus peur de rien
ni soleil ni son ombre

ses jambes absentes

épousent le sol
dur

jambes molles
sol dur
un

sait-elle seule­ment

éteint son œil

s’en­gouffre dans le mien

ses os infiltrent mes os

et son souffle vers quoi

rajoute le manque au manque

le vide au vide

elle
tranche le vif

un der­nier fil

une infâme boue brune

dégorge ses pro­messes

coule sa chair liquide
au bord de la mer

et bien
tout est consom­mé
le jour s’af­faisse

d’a­voir été

quoi ?
au juste

cloué je suis cloué

mar­tèle en tête

elle
tue l’en­fant
qui demeu­rait
à force de clous

c’est l’in­cer­tain gran­dir
qui meurt de sa mort
à elle

de corps incon­nu

qu’est

ce qui
tant
coule

en moi
de si peu
d’elle

et quoi?
main­te­nant

de tout ce temps
la somme
à batailler sans armes et
sans plus d’ad­ver­saires

alors
on meurt sans rimes
ni rai­son
bau­druche ain­si

Auteur(s) / Artiste(s)

Rodrigue Lavallé

Lyonnais d'adoption, Rodrigue Lavallé est conseiller d'insertion professionnelle.

Il a publié des textes dans une vingtaine de revues de poésie contemporaine (N47, Nouveaux Délits, Levure Littéraires, Terre à Ciel...).

A paraître
  • hors soi, penché, éditions Eclats d'encres, octobre 2014
  • Quelqu'un peut-être (prix Créatures 2014), éditions Créatures en 2015
Revue de poésie contemporaine

Articles récents

Auteurs & artistes

Méta

%d blogueurs aiment cette page :