Revue de poésie contemporaine

Les engloutis #humains

L

(extraits)

« Nous sommes les der­niers et quelques-un(e)s d’entre nous pho­to­gra­phient, écrivent, ana­lysent et tra­duisent.

Énorme est ce fos­sé qui sépare les cours d’école et la vie,

si pro­fond le gouffre, insup­por­table le reste entre­vu. »

Lire la publication sur Calaméo

ou sur Issuu

Le livre à venir (très dif­fé­rent de cette publi­ca­tion) sera au for­mat 18cm x 24cm, 48 pages inté­rieures (32 pho­to­gra­phies) sur papier cou­ché semi-mat 170 g et cou­ver­ture car­ton­née avec dos car­ré col­lé cou­su.
Édi­tions L’Atelier des Bri­sants — paru­tion avril 2018.
Sous­crip­tion ouverte jusqu’au 2 mars 2018.

Auteur(s) / Artiste(s)

Christophe Massé

Artiste plasticien, auteur, passeur, né dans le sud en 1961 et vit au Bouscat, il expose en France et à l'étranger depuis 1977. Il a publié de nombreux ouvrages (récit, poésie, roman) dans un format confidentiel qu'il affectionne et pour des maisons d'éditions de fortune et des autoproductions partagées avec des artistes & auteurs.

Depuis 2002 il publie chez Pierre Mainard éditeur.

Bibliographie sélective

Sous le platane de la source, récit, accompagné de photographies de Christian Riedeberger, Editions Pierre Mainard, 2003
Bordeaux Eux à Bord, ouvrage collectif (Suel, Beeckman, Cornuault, Guerre, Billé, Traumat, Massé), Editions Pierre Mainard, 2004
L'écorce des sentiments, Editions Pierre Mainard, poème 2006
Garçon ne pleure pas, roman, Editions Pierre Mainard, 2007
Exil en tête, poème, illustré par des travaux de Christophe Massé issus du fonds Pierre Mainard, 2008.
Van Gogh comme ailleurs, Editions Pierre Mainard, 2014.

Il a organisé depuis 2008, dans son atelier, au 28 rue Bouquière, des expositions de fortune exceptionnelle intulées « Sous la tente » qui a vu nombre d'artistes proposés une vraie rencontre avec le public. Il s'occupe actuellement de la programmation du Boustrophédon : rencontres et expositions pour la Machine à Lire à Bordeaux et s'occupe désormais de La Pinacothèque de Bordeaux.

toffer.canalblog.com

Bernard Brisé

Né le 25 novembre 1966 à Lormont (Gironde).
Diplômé de l’Ecole des Beaux-Arts de Bordeaux (D.N.S.E.P.).

Je m’intéresse depuis de nombreuses années à deux notions, à mes yeux essentielles et incontournables dans l’usage du médium photographique : le rapport à l’identité et à l’espace/temps. Partant du constat qu’il n’existe pas d’objectivité photographique, je fais de cette relation ambiguë avec la réalité, l’objet principal de l’ensemble de mes recherches. Depuis Roland Barthes et sa « Chambre claire », nous savons qu’une photographie évoque toujours quelque chose qui a existé et qui n’existe plus, en cela elle nous parle irrémédiablement de nous, de l’éphémère du monde et de notre existence. Passionné, entre autres influences, par les photomontages dadaïstes, je détourne aussi bien la photographie argentique et son négatif (par des grattages, collages et rajouts de gouache inactinique) que l’imagerie numérique mais je ne néglige pas pour autant un usage dit « classique » du médium  : écrire avec la lumière est une définition suffisamment riche en soi qui n’impose aucune frontière, ni aucune limite…
J’aime d’ailleurs beaucoup cette phrase de l’écrivain Philippe Vilain dans le très beau livre Retours à Hugo de Jean-Luc Chapin publié aux éditions Confluences : « la photographie ne transmet pas la réalité, elle n’en transmet que l’illusion ».


www.bernardbrise.com

Revue de poésie contemporaine

Suivez-nous

Abonnements

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à la revue et être averti de chaque nouvelle publication.

Rejoignez 194 autres abonnés

Articles récents

Auteurs & artistes

Méta

%d blogueurs aiment cette page :