Revue de poésie contemporaine

« l’époque de nos rêves un peu fous… » (et autres poèmes)

«

l’époque de nos rêves un peu fous

toi tu t’éloignais du soleil
moi je m’approchais des falaises

il y avait une chaise une corde
un rire hys­té­rique
te sou­viens-tu

et dans nos têtes des paroles
accom­pa­gnées d’une musique
que nous fai­sions sem­blant
de par­ta­ger


com­ment le dire ce bleu lapis

confi­né dans un tableau
que je n’aime pas

l’artiste net­toie ses lunettes
sa foi est l’inverse de la mienne
seul ce bleu nous rap­proche

mais nous ne par­lons pas d’une cou­leur
seule­ment de nos sou­ve­nirs
l’impression de cette cou­leur
vécue une fois pour toutes
dans nos pas­sés res­pec­tifs


au lieu de bois métal au lieu d’air rien

aucune pro­messe à tra­vers les vitres
ni bruit ni odeur vent sans souffle
lumière épui­sée opa­ci­té trans­pa­rente
sou­rire malade devant la tra­gé­die invi­sible
d’un monde qui existe comme un sou­ve­nir viral
où toute néces­si­té reste à créer


sque­lette de hasard

sque­lette de hasard
ren­con­tré au coin de la rue
comme un amour man­qué

le vieux phi­lo­sophe ne dit rien
au fond de son crâne
la pous­sière d’un ave­nir pas­sé
sans jamais être pré­sent

restes d’une langue désuète
qui autre­fois faute de pou­voir l’atteindre
léchait avec volup­té le ciel
pour attra­per les larmes du soleil


ni le jour ni les étoiles ne répondent

ni le jour ni les étoiles ne répondent
lune émous­sée
ombres comme des pattes levées de bêtes à l’affût
il suf­fit de ne pas avoir peur

et le soleil de nou­veau
un homme à la porte
des engins tour­nant retour­nant
immense soif dans un verre de quelque chose

puis les cou­leurs foncent se ter­nissent
et ain­si de suite
chaque jour la nuit vient
par­fois elle dure plus long­temps

Auteur(s) / Artiste(s)

Derek Munn

Derek Munn est né en 1956 en Angleterre. Il vit en France depuis 1988 et écrit en français depuis une dizaine d’années. Il a publié :

  • des revues Rue Saint Ambroise, Borborygmes, Dissonances, Pr’Ose !, Les Cahiers D’Adèle, Coaltar, Gelée rouge
  • Mon cri de Tarzan, Léo Scheer/ Laureli, 2012
  • Un paysage ordinaire, Christophe Lucquin éditeur, 2014
  • Vanité aux fruits, L'ire des marges, 2017

http://www.m-e-l.fr/derek-munn,ec,1001/

Revue de poésie contemporaine

Suivez-nous

Abonnements

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à la revue et être averti de chaque nouvelle publication.

Rejoignez 204 autres abonnés

Articles récents

Auteurs & artistes

Méta

%d blogueurs aiment cette page :