Skip navigation






La Carte postale




Sur la carte postale,
Toute ridée
Se distingue le port
De Larros essoré

Port paradis
La veuve
En parle encore

Le marin parti
En mer
Trouver la mort











Mémoire




Lointain
Et si présent
En moi

Réside
Le tas désorganisé
D’images bien dessinées

Loin, certes
mais bien là
Si clair

Ce sont vos visages
Et vos regards
Un jour, croisés

Vous, beaux paysages,
Belles demeures
Jadis, visités











Parage




J’attends le monde
Comme il attend la pierre

Des rayures de soleil
Des éclats
Des brisures d’ailes

Je sens ton ombre
Sur moi qui sommeille

Une voile délicate
Un parage
Contre l’absurdité existentielle









Né en 1983. Il écrit, joue sur sa guitare au fond de sa chambre d’ado et commence à pleurer le sort du monde qui s’embrase dès l’âge de 14-15 ans.
Il débute sseul sur scène guitare-voix à Paris en 2003 (faute d’avoir trouvé un interprète qui veuille bien chanter ses chansons).
Il a participé à plusieurs projets de festivals, certains aboutissent, d’autres ne sont jamais sortis de leur tiroir…
En 2010, il devient sociétaire de la SACEM en tant qu’auteur-compositeur.
En 2011 sont édités « Le temps n’efface pas tout » et « A nos larmes dans l’oubli » aux éditions EDILIVRE-APARIS.
Poètes-Voyageurs dans l’âme et dans les faits, il prend aussi beaucoup de photographies de paysages nourris ou délaissés, sauvages, austères ou dégagés, c’est comme ça qu’il l’aime, la nature immortelle.
Il dit de tout, aussi de rien, sa poésie est ainsi faite, parfois pessimiste ou misanthrope mais lucide, souvent évasive teintée d’un joli bleu tamisé fait d’espoir…
Bref, un vagabond solitaire…






%d blogueurs aiment cette page :