Revue de poésie contemporaine

Le reflet de ma Solitude…

L

Le reflet de ma Soli­tude
brûle Mes yeux, et détourne
mon visage affa­mé d’espoir.
Mes traits tirés de part en
part, d’une Main à
une autre.
Achar­nées bous­cu­lades qui m’ont fait bas­cu­ler
dans ce gouffre.
Terre per­due sans nom.
Je suis à vous, à pré­sent.

A la lueur de la lune,
J’ai obser­vé
Un être, de dos
juste de dos,
Sans le tou­cher,
Sans le devi­ner,
Juste le regar­der,
De dos,
Juste de dos.
J’ai vu la folie le dévo­rer
Il ne s’est pas débat­tu.

La peur a de grands yeux
Et une main posée
Sur un pouls.

tes pas dis­pa­rus dans le brouillard épais
gout­te­lettes gla­ciales
qui t’ont ten­du leur bras de voile
et m’ont jeté leur poi­son.
Tu ne m’es plus des­ti­né.

Tes yeux ont la
cou­leur du miroir
jadis, j’avais
pro­non­cé cette prière.

Sous ma peau,
une double vie
mécon­nue.
Sous ma peau,
ma tris­tesse
qui s’écoule.
Sous ma peau
tant d’injustices à vomir.
Dans ma peau, bien­tôt le vide.
Sur ma peau,
bien­tôt de la terre.

Auteur(s) / Artiste(s)

Serpil Cokelik

Une biographie : pas envie, mais disons que j'arrive en France à un âge incertain, que j'écris en français poèmes et nouvelles (ayant par mégarde partiellement oublié mes langues maternelles). J'ai un chat roux qui s'appelle Suldrün. Quelques poèmes dans Le Capital des Mots et Traction-brabant.

Revue de poésie contemporaine

Suivez-nous

Abonnements

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à la revue et être averti de chaque nouvelle publication.

Rejoignez 184 autres abonnés

Articles récents

Auteurs & artistes

Méta

%d blogueurs aiment cette page :