Revue de poésie contemporaine

Ici même (extraits)

I

c’est déci­dé
c’est ain­si
ce sera ain­si désor­mais
l’homme ne boite pas
ce sont les cailloux par mil­liers
des che­mins et des champs
qui boitent

tout ce que nous devons éteindre
de nos anciennes petites chan­delles
dans la chambre des idées
afin de voir ce que la lumière d’ici même nous donne
afin de trou­ver nou­velles terres car­ros­sables où aller

toutes les sueurs
dont nous devons nous laver au lever les yeux
afin de dis­cer­ner où qui quoi un peu nous

aus­si ain­si nos gels
ne se trans­for­me­ront plus (peut-être) en rocs
mais bel et bien vien­dra la terre de la terre d’ici
et la terre de des­sous terre
et tout ce qui fait la terre ici-bas jusqu’en haut

et peut-être y aura-t-il en nous
une branche au moins
où nou­velle feuillai­son se fera

encore
l’inquiétude signe après signe
ligne après ligne
ligote nos déci­sions
d’aller voir encore un peu plus loin
com­ment nous y sommes

la route reste dehors

nous ne bou­geons
ne sachant s’il faut
le sucre blanc
ou l’encre noire
pour faire les ponts
qui dépas­se­ront nos ombres

le sang en devient plus faible
comme assé­ché
broyé

la route est très très loin

pas le un, deux, trois soleil
pas un jeu
si nous ne bou­geons pas

qu’il pleuve ou vente ou neige
ou que passe sur nous
l’éponge verte et grat­teuse du temps
nous demeu­rons immo­bile
du pareil au même

pas que nous soyons
notre propre sta­tue
pas que nous soyons figé
comme en un album
ou entre deux planches d’un her­bier

mais l’air que nous res­pi­rons à l’intérieur de nous
ou qui juste s’avance ou se replie
qui demeure égal
et nous monte des idées dans la tête
les mêmes tou­jours

à nou­veau
le poids
à nou­veau cour­bé
nous nous arc­bou­tons

nous nous pré­pa­rons

à l’aube
le tra­fic aérien, ses traî­nées de kéro­sène en fumée
cela qui est rosi en pre­mier

un jour comme celui d’aujourd’hui
accep­ter (c’est déjà débu­ter d’avancer)
de ne pas tout voir en une manière de pays de poé­sie
où les nuages sont du duvet de plume d’ange
ou plus sim­ple­ment de la vapeur d’eau démi­né­ra­li­sée

il n’y a pas d’un côté la lumière
et de l’autre la poé­sie
à révé­ler et à éclai­rer
sont aus­si les traî­nées d’avions
et divers autres rebuts

et divers autres sou­ve­nirs
même si nous aime­rions
que le feu de l’oubli les cal­cine

le vent n’abrase la rouille
il n’y peut
ne se charge même pas
de petites par­ti­cules
qui chan­ge­raient la cou­leur du jour
et feraient de toutes petites ombres fur­tives au sol

gau­che­ment nous espé­rions
un petit mieux pour les vieilles fer­railles
de nos vieilles car­casses
sans avoir à lever le petit doigt

vent abra­sif
non

temps cor­ro­sif
nous ver­rons

assis sur la terre
nous enten­dons l’un et l’autre se par­ler
cela fait au-des­sus de nos têtes
de petits fils de rien du tout
ou de petites branches
que nous sai­sis­sons par­fois
pour en déta­cher quelques mots
une fois la récolte faite
nous ren­trons dans la mai­son
afin de les conser­ver
les posant à l’ombre
sur le bois frais du bureau
ou dans la coquille vide de l’escargot
où nous irons un jour les écou­ter

nous faut-il de grands mou­ve­ments
nous faut-il de petits mou­ve­ments ?

un jour nous man­ge­rons notre ancien cœur

Auteur(s) / Artiste(s)

Rémi Checchetto

Né le 22 février 1962 à Briey (Meurthe-et-Moselle)

Livres
  • Ici même, éditions Tarabuste, à paraître en 2015 (poésie)
  • Zou, éditions Espaces 34, à paraître en 2015 (théâtre)
  • Pas parler parole, éditions L’âne qui butine, 2014 (poésie)
  • Jours encore après, éditions Tarabuste, 2013 (poésie)
  • Que moi, éditions Espaces 34, 2013 (théâtre)
  • Apéro, éditions de l’Attente, 2013 (poésie)
  • L’homme et cetera, éditions Espaces 34, 2012 (théâtre)
  • Très grand gel, éditions L’Improviste, 2011 (poésie)
  • Kong melencholia, éditions Espaces 34, 2011 (théâtre)
  • Bruissement, éditions Script, 2010 (poésie)
  • King du ring, éditions Espaces 34, 2010 (théâtre)
  • Puisement, éditions Tarabuste, 2010 (poésie)
  • Nous, le ciel, éditions de l’Attente, 2008 (poésie)
  • Là où l’âme se déchire un peu mais pas toute, Inventaire / Invention, 2006 (théâtre)
  • Valises, éditions Script, 2006 (poésie)
  • Une disparition et tout et tout, éditions de l’Attente, 2006 (théâtre)
  • Confiotes, éditions de l’Attente, 2005 (poésie)
  • P’tit déj, éditions de l’Attente, 2003 (poésie)
  • Portes, éditions Script 2003 (poésie)
  • Un terrain de vagues, coédition Script et théâtre des Tafurs, 1999 (théâtre)
  • Manèges, éditions Lucie Lom, 1999 (théâtre)
Divers
  • Encore, corps encore, éditions Les cahiers du Museur, avec des collages de Sylvie Durbec, 2013 (poésie)
  • La montgolfière, in l’œil de Jef
  • Tic tac, Les comédies de l’estuaire / 2
  • Le monde presque seul, catalogue d’exposition de Mitsuo Shiraishi
  • L’œuf, le bœuf, la meuf, revue Psychanalyse n°9
  • En roue Libre, éditions Quelque part sur terre / Festival d’Aurillac

Revue de poésie contemporaine

Suivez-nous

Abonnements

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à la revue et être averti de chaque nouvelle publication.

Rejoignez 184 autres abonnés

Articles récents

Auteurs & artistes

Méta

%d blogueurs aiment cette page :