Skip navigation

Le silence

Le silence, dessin d'Alexandre Conversi

Le silence,
Mésopotamie au centre de nous-même, 
Le cœur pétri de paroles se morfond 
Dans le son d’une flûte ou l’aboiement d’un chien.

Le silence, 
Mièvrerie de l’inconscient, 
Passant d’image en image
Jusqu’à faire migrer nos yeux 
Sur le visage d’un étranger.

Le silence, 
Verbe sans lettres,
Attache d’une racine 
Qui ne sait où son arbre est passé.

Le silence, 
Marche militaire du cœur,
Écho froid d’un corps malade. 
Le silence s’assoupit
Dans de fraîches cicatrices.

Textes – Mickael Berdugo
Dessin – Alexandre Conversin


Mickael Berdugo

J’ai 25 ans, je suis étudiant aux beaux-arts de Versailles. Je pratique la poésie depuis une dizaine d’années. Je fais aussi de la peinture, de la photographie et de la vidéo. Son blogue : http://bakurael.blogspot.com

Alexandre Conversin

Très tôt happé par le dessin, je commence à l’utiliser comme un théâtre des pensées et des fantasmes, Je cherche dans l’art le moyen de me donner une substance; il s’agit donc de se libérer par le biais de la création qui devient une preuve de ma capacité de réflexion, d’une existence en dehors des besoins du corps, d’un dépassement du réel. Je suis étudiant en 3e année aux Beaux-Arts de Versailles.

 

%d blogueurs aiment cette page :