Revue de poésie contemporaine

son-silence (et autres poèmes)

s

son-silence

à l’angélus s’écartèle martel en peine l’autoportrait à la gousse de citron ; la faim prononce un soir un peu mendiant ; ta croix dans les étoiles se rit de toi, et dans l’étranglement de ton regard, la démesure du silence te fait proie. l’affolement te devance et tout semble se clore.

alors que tu bégaies l’air suspendu au son des cloches, les doigts de ton passé émiettent des sillons dans l’humus de l’espace ; quel maigre enterrement des peurs ; le hameau antérieur se dépouille sur ton visage, tes pieds s’enlisent dans le sable émouvant ; vont-ils saigner ces pieds de parcourir ton front ?

le soir secoue sa brume et toi tu te piétines ; tu aimes inexister ainsi perdant toute racine dans la nuit qui se drape de lambeaux à recoudre.

puis enfin tu t’assieds, comme un fantôme heureux

1 

Tu(s)

Ce qu’il reste de
ta peau

s’accroche
au peu des âmes
dépouillées
qui peuplent
le silence à venir

le grand silence
musical

un brame
à la dérive

la portée
effeuille
ses lignées

joyeuses
mais subtilisées
par ta voix
éraillée

Voilà
la fuite dans
le plissé
des chairs

la chair
qui est
la gorge
du monde
aphone

2

Le long du long

Le long du long chemin une cathédrale étale me recueille………………… dédale de feuilles et de vitraux
pétrie de lumière baptismale gouttée de quiétude à son orée……………….. j’ai à naître
dessein d’ecchymoses le long du chemin toujours me risque la main du vent
naufrage aux baies du parchemin un demi-deuil en majesté se pose sur ma nuée de rescapées
j’ai à………………… m’écrire sur un radeau de papier

 

Auteur(s) / Artiste(s)

Martine Cros

Née en 1963 à Berlin, Martine Cros a grandi entre Nancy, Béziers et sa ville natale. Elle a suivi des études d’assistante de service social, et a travaillé pendant 30 ans dans le milieu hospitalier.

Elle écrit et peint depuis l’enfance, fréquente l’atelier d’Arts Plastiques de Christine Delbecq à Dijon pendant dix ans, participe aux expositions de l’atelier ; une exposition personnelle à l’Office de Tourisme de Sombernon en 2001. En 2010, elle crée un blog-atelier d’écriture poétique : allerauxessentiels.over-blog.com avec quelques-uns de ses tableaux & dessins. Elle crée dans l’été 2016 un nouveau lieu de poésie personnelle, expérimentale : bleumouvantdelanuit.wordpress.com

En accord harmonique et tonal avec le poète Jean-Pierre Duprey qui avait du mal à se définir dans une biographie, elle suppose que sa vie est entièrement et de source sûre dans ce qu’elle écrit et peint.

Bibliographie sommaire :
  • Publications de poèmes & « ressentis de lectures » en revues numériques : Levure Littéraire n°2, 7, 11 ; Terres de femmes (Anthologie) ; Presque dire (atelier d’écriture « Tentatives d’écrire (son) Tel Aviv (à soi) ») ; Terre à ciel ; Paysages écrits n° 23 ; Ce qui reste ; Le radeau des Médusés (hommage aux migrants) ; Les Carnets d’Eucharis n°44 ; Revue Festival Permanent des Mots (Libres courts).
  • Publications papier : deux recueils collectifs: Danse avec les mots, 5ème concours d’écriture des Contes du jour et de la nuit, Editions Gens du Monde / Epingle à nourrice, 08/2014 et A la dérive, les naufragés du paquebot Monde, édité chez Amazon, 04/2015.
  • Le recueil Autoportrait à l’aimée paraît en novembre 2015 en version numérique aux éditions QazaQ : www.qazaq.fr
  • A paraître en mai 2017 : Fragments (de silence), chez TARMAC éditions, animées par Jean-Claude Goiri : www.tarmaceditions.com

Revue de poésie contemporaine

Suivez-nous

Abonnements

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à la revue et être averti de chaque nouvelle publication.

Rejoignez 171 autres abonnés

Articles récents

Auteurs & artistes

Méta

%d blogueurs aiment cette page :