Skip navigation






il a
corps oublié
et il va
les rues
le monde, à ses côtés
à distance
infinie
de son corps
oublié

un infini
épais
comme épaisse
sa peau












Il cherche un troquet.
Bonhomme a un peu soif.
Il marche depuis longtemps.
Ne compte plus ses pas.
Il nous vient de très loin.
De terres très éloignées.
Aux noms qu’on ne trouve pas.
Dans nos bouquins savants.

Il cherche un troquet.
Bonhomme a un peu soif.
Un petit verre de vin.
Et la chaleur d’un lieu.
Où on oublie nos soifs.












désaccordé
il
au lieu de retendre les cordes, de chacune frotter
il
retire les cordes de l’instrument
puis il dépiaute l’instrument

allume un feu












jamais ne m’a trahi

j’y peux sans plainte m’y perdre
y dissoudre mon nom
l’horrible de vos visages un rire et disparaître

déchirer mon visage vos yeux qui ne voient rien
mon corps paillasson y engloutir vos âmes
ce que je suis tuer m’en fous je n’y suis pas

boire plus que mon corps au goulot de vos coeurs
écraser sans regrets la mouche sur votre front
la mouche, et votre front
retirer de votre crâne mes futures tartines

dessiner des étoiles dans la boue où vos pieds
vous boulotter les pieds, en quête de mon étoile

vous rouler un patin
jusqu’au fond de vos entrailles

m’asseoir
ne pas bouger
me taire
ne rien être

et, quelques fois,
l’aimer
où je ne sais pas
aimer

au-delà au-delà
de ce cœur
qui bat

petit
entre mes bras

jamais ne m’a trahi
…………………………….la folie










Luc-André Rey


Biographie :

Né le 2 janvier 1960 en Suisse, à Lausanne.
Mort le….. (Vous compléterez le moment venu.)
Entre ces deux instants, en vie.


Bibliographie :

-la rue, la vérité, le vent, maelstrÖm éditions, Bruxelles, 2009.
-plasmaphérèses – maelstrÖm éditions, Bruxelles, 2012
-qui a connu la rue – Arbres à paroles, Maison de la Poésie d’Amay, 2012
-fragments 2 – Arbres à paroles, Maison de la Poésie d’Amay, 2012

A assuré la direction littéraire de : Bords de monde, de Martine Cornil, album de photos et poèmes, maelstrÖm éditions, Bruxelles, 2012
Quelques participations à des ouvrages collectifs, des revues et des sites web.
A tenu pendant près de dix ans un site consacré aux Voix d’Antonio Porchia.






%d blogueurs aiment cette page :