Revue de poésie contemporaine

Si vous

S

 

 

Une grosse goutte de pluie s’écrase sur l’épaule nue. D’un doigt vous la séchez, en l’étirant sur sa peau. Une ligne incur­vée se des­sine. Le ciel claque. Il est l’heure sou­dain, le temps presse. Ren­trez vite. Les dunes vont chan­ter.

D’un doigt suivre en dou­ceur la courbe qui part de des­sous l’oreille, des­cend le long du cou et longe l’oblique de la cla­vi­cule. De la paume faire une conque ajus­tée à l’arrondi de l’épaule. Res­ter là sans bou­ger. Com­mu­nion.

Le vou­voie­ment une caresse dit-on, le tutoie­ment un par­tage. Le vou­voie­ment une réserve, le tutoie­ment un accueil. Le vou­voie­ment une dis­tance, le tutoie­ment une proxi­mi­té. Le vou­voie­ment une défense, le tutoie­ment une inti­mi­té. Et sou­dain, dans le creux de la nuit, dans l’enchantement des corps et des souffles mêlés, entendre mur­mu­rer : — Vous êtes belle, Madame… — Je suis à vous, Mon­sieur…

Bien avant que le jour ne se lève, bien avant que je n’ouvre vrai­ment les yeux, j’ai per­çu le rythme léger et régu­lier de votre souffle dans mon dos. Tout dou­ce­ment je me suis retour­née, et suis res­tée là, à dis­tance d’effleurement de peau, sans bou­ger, à vous res­pi­rer, sans oser le moindre geste pour vous tou­cher.

Sans rien oser.
Mais sans la moindre envie non plus de me lever ou de par­tir.

- Tu entends le son du glis­se­ment de ma main sur ta peau ?

- Oui
— Tu t’en sou­vien­dras ?
— Oui.

Auteur(s) / Artiste(s)

Isabelle Alentour

Née en 1962 à Marseille où elle vit et travaille.
A longtemps œuvré dans le monde la recherche, en biologie puis en sciences humaines et sociales. En 2012, se détourne des formes de savoirs institués pour se consacrer pleinement à une pratique clinique. L’écriture poétique lui vient dans la foulée, nourrie par sa pratique quotidienne de l’écoute et son attention à la singularité de la parole et des jeux de langage. L’étonnement reste un de ses moteurs principaux.
Participe activement aux travaux poétiques du Scriptorium à Marseille.
Publiée en revues numériques ou papier comme Terre à Ciel, Ce qui Reste, Recours au poème, Dissonances, Phoenix,Thauma, Les Archers.

Participation à des ouvrages collectifs :

  • Dehors, recueil sans abri Éditions Janus (2016),
  • Anthologie poétique de Terres de Femmes (2014),
  • Depuis quand n’avez-vous pas vu une telle lumière, Éditions Couleurs Cactus (2014),
  • Variété Éditions du Bord du Lot, (2013).
  • Deux recueils à paraître :

  • La fossette, Éditions La porte (janvier 2017).
  • Je t’écris fenêtres ouvertes, Éditions La boucherie littéraire, juin 2017.

Pour la suivre : www.facebook.com/isabelle.alentour.7

Revue de poésie contemporaine

Suivez-nous

Abonnements

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à la revue et être averti de chaque nouvelle publication.

Rejoignez 184 autres abonnés

Articles récents

Auteurs & artistes

Méta

%d blogueurs aiment cette page :