Skip navigation







Le printemps des poètes commence demain, avec pour thème l’insurrection poétique.

Ce qui reste accompagnera ce printemps et ce thème en publiant, chaque jour pendant deux semaines, une œuvre collective et inédite parmi les nombreuses propositions reçues lors de cet appel à contribution.

Nous commencerons aujourd’hui, sans parole — parce que l’insurrection peut se passer du langage — avec cette proposition de Denis Thomas et Christophe Massé.








Acrylique de Christophe Massé sur une photographie de Denis Thomas

Acrylique de Christophe Massé sur une photographie de Denis Thomas

%d blogueurs aiment cette page :