Skip navigation






Mine de terre




rime de terre
mine de rien
les silences
comme de l’air vicié
découpent les angoisses
en fines peurs




Au-devant du crâne



Au devant du crâne, contre le front, remuent encore un peu, un peu, les dernières idées, restes charbonneux, les dernières folies, juste esquissées, qui m’empêchent encore, un peu, un peu, de me poser sur les bas-côtés asphalteux, de me coucher, face aux étoiles, sous les nuages, jusqu’à la mue improbable.






Les nuées en partance



je me souviens
il y avait un plaisir à être
à s’écouter respirer
à se laisser manger par les ombres
doucement tranquillement
comme si c’était hier
comme si je vivais encore
végétant
ancré comme les saules et les hêtres
sous les nuées en partance






Le dos du monde



c’est sur le dos
que je préfère le monde
à la renverse
les tempes qui tapent
le plafond devenu sol
et promener mon miroir
pour enjamber les seuils
imaginaires






(sans titre)



tout a sauté
mots et verrous

au bord du cercle ancien du cirque
les nuages dans les flaques
qui veulent bien mentir
tout bouge
rien oui










Hervé Gouault, né en 1972, vit sur Toulouse. A publié dans une structure associative toulousaine : Les Editions personnelles, en 1999, quatre livres : deux recueils de poésie : rues d’aube, L’abat-jour, un roman : Carnet d’esquisses et une bande dessinée.
A réalisé avec Chris Thorpe un documentaire sur l’écrivain metteur en scène Arnaud Rykner : « Arnaud Rykner : Le Silence des mots » en 2012.




Son blogue : http://leconnardsauvage.canalblog.com/




%d blogueurs aiment cette page :