Skip navigation







Mots hachés, phrases arrêtées
Rythme du voir affole ta bouche
Mobilité du regard, t’y taire
Et mots s’y perdent en la lumière
Paroles oubliées sous le geste
Ta langue y oublie toute suite
Mots émondés, phrases épluchées
Surgissement des profondeurs
Le superflu de ta vie
Qui s’enfuit sous les lames stroboscopiques du spectacle
Au cœur du dit le silence t’impose son angoisse












Du haut du sable s’écoule l’horizon
Sur la plage où s’endort l’âge
Et lit vogue à la brise qui s’oublie
Plongée aux rouleaux évidés du vent
Et délivré de cette grammaire stellaire
Mer m’immerge et me submerge
De sa robe d’errance balancier m’entraîne
À m’octroyer l’invisible amalgame de présences multiples










Né en 1953 à Rochefort sur mer, Gérard Leyzieux écrit principalement de la poésie. Primé à plusieurs concours français et internationaux, il publie ses textes dans des revues imprimées tant en France qu’à l’étranger (Canada, Roumanie). Il publie ses mots modelés à l’émotion dans la mobilité du son également sous forme électronique dans les revues comme Paysages écrits n° 16, la revue des nouveaux délits (Soliflore n°13) et contribue régulièrement aux sites www.le-capital-des-mots.fr et http://www.refletsdutemps.fr






%d blogueurs aiment cette page :