Revue de poésie contemporaine

De passage

D

Quand les sucs le soir s’exhalent
Le noyer s’appuie en songe
Au tertre où rampent des feux
A la vigne ven­dan­gée

La vie a joint ses dou­leurs
Au souffle ému de la grâce
Les deux mains du pay­sage
Sur la veilleuse inté­rieure

*

 

Les peu­pliers sur la rive
Du ver­ger font bonne garde
Les cueilleurs sont de pas­sage
L’herbe vit pour les nuées

Au plus oublié fris­sonne
L’empreinte de la mémoire
Ce qui n’a ces­sé dans l’âme
De s’éblouir de rosée

*

 

La mai­son res­tait ouverte
Tout le jar­din dans la porte
Le soleil lan­çait ses graines
De joie au secret des chambres

Par­fois une dame en noir
Frap­pait au car­reau La mort
Annon­cée cou­rait rejoindre
L’ombre embau­mée du tilleul

*

 

Les peu­pliers sont en rêve
D’une rivière éter­nelle
Un fruit sou­dain se détache
Et va pour­rir sous les herbes

S’en sont allés les cor­tèges
Le cœur empli d’espérance
Les morts sentent la val­lée
Cou­rir sur les pas du maître

Auteur(s) / Artiste(s)

Gérard Bocholier

Il est né en 1947 à Clermont-Ferrand, où il réside. Il y dirige la revue de poésie ARPA, qui va fêter en 2016 ses 40 ans. Il est l’auteur de plus de 30 livres de poèmes et d’essais. Depuis 2009, il se consacre essentiellement à l’écriture de « psaumes ». Sont parus chez Ad Solem : Psaumes du bel amour et Psaumes de l’espérance (prix François Coppée de l’Académie Française). Son essai Le poème exercice spirituel (Ad Solem) accompagne ces ouvrages de méditations et de réflexions critiques. Sont à paraître en 2016 : Depuis toujours le chant (Arfuyen), Etreintes invisibles (L’Herbe qui tremble) et Feux (Ad Solem).

Gérard Bocholier est chroniqueur sur le site « Recours au poème » et responsable de la rubrique poésie de l’hebdomadaire « La Vie ».

Revue de poésie contemporaine

Suivez-nous

Abonnements

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à la revue et être averti de chaque nouvelle publication.

Rejoignez 184 autres abonnés

Articles récents

Auteurs & artistes

Méta

%d blogueurs aiment cette page :