Revue de poésie contemporaine

Trois poèmes

T

 

1.

Mira­cu­leu­se­ment
le soleil peut poindre par­fois ici
c’est alors un dis­cours d’une clar­té jamais ini­tiée
cimes de den­telles
larges che­mi­nées grif­fant le ciel
l’azur n’a pas d’égal
les cou­leurs inondent le pay­sage
de bruyères et de gra­nit
la roche pétille de mille feux.
dans un déver­se­ment inex­pli­cable

 

31/03/2014

2.

Un peu loin
sur le che­min du bourg
nature en brin
genêts en fleurs de prin­temps
bou­quet de sen­teurs
bran­chette de châ­tai­gnier encore nue
en hiver
feuille d’érable ou cha­ton
sans griffe
tel une braise d’ automne
rap­pelle à qui veut bien
une paren­té cer­taine
avec les cel­lules vives
de mon ter­roir

31/03/2014

3.

Où aller ici
Sans but
en ce pays de Bre­tagne
sans pale­tot ni panier
pour sub­ve­nir au len­de­main ter­rible
que du bleu sali au des­sus
dans cette infi­ni­tude
sans lumière

du vent à rendre fou
les gisants pru­dents des cha­pelles
une cer­ti­tude
la vie se construit ici
ta pré­sence me l’affirme
l’impose
Iii est notre route

1er Avril 2014

4.

Sentiers senteurs
(pour Alain Le Beuze en lisant Les chemins)

Les sen­tiers du peut-être
feignent la las­si­tude
aux rem­parts de leurs illu­sions ter­ribles
se dépê­cher pour ne jamais mou­rir
se lan­guir pour ne rien oublier
pro­fi­ter de la fuite
pour construire l’itinéraire caver­neux
pré­do­mine un sem­blant d’interprétation
jux­ta­po­sant ren­contres for­tuites et déci­sion­nelles
d’une vie de hazard

1er Avril 2014

 

Auteur(s) / Artiste(s)

Frédéric Vitiello

http://fredericvitiello.hautetfort.com/

Né en 1960 à Alger, Frédéric VITIELLO se passionne pour la guitare classique dés l’âge de huit ans, instrument qu’il pratique quotidiennement.
Il l’enseigne actuellement au conservatoire de Lorient (Morbihan) depuis 1985.

Il a édité de nombreuses partitions musicales destinées à l’apprentissage de son instrument (éditions Lemoine, Combre, Robert Martin, D’OZ, Fertile Plaine….) qui fond actuellement référence dans l’enseignement des conservatoires.

Lecteur invétéré depuis son adolescence, il partage actuellement son temps entre musique (concerts, compositions, enseignement…) et écritures (poétiques, et littéraires).

Les dernières années ont vu sa production littéraire se multiplier considérablement, puisqu’il est actuellement auteur de plus de mille poèmes, une moyenne de trois à quatre poèmes par jour.

Il allie ses deux passions pour servir ses textes, en les illustrant d’improvisation musicale lors des concert-lectures.
Depuis Janvier 2013 il est responsable de la rubrique Poésie de la toute jeune «Revue Parlée ELAÏG »

Bibliographie :

« Nous sommes là » son premier recueil de poèmes édité, dédié à Jean Biès est sorti en Mai 2012 chez Edilivre.

« Le promenoir bleuté suivi de le souffle de l’exil » en Août 2012 chez Allégorine

« Mémoire de confettis » recueil de Haïkus à la française en Septembre 2012

« Le Cromlec’h assoupi » aux Editions Kutkha avec des illustrations de Violaine FAYOLLE. Mars 2013

Participation aux revues Friches n° 112, Les Citadelles n°18 et 19, Menu Fretin n°43, 44, 45,46 etc…, Traversées n° 70, le Capital des mots, Mange-Monde n°5, Verso, Libellé n°249, les hésitations d’une mouche n°68, Vents alizés , Revue numérique « l’Herbe Folle n°2 », Comme en poésie n°58, l’Autobus n°20…

Quand la lumière...Infranchissable aux Ateliers Bretagne d'Andoume avec des illustrations de Georges POINT. Septembre 2014

En préparation, « Carnet de les îles : Groix et La Réunion » éditions Allégorine

En préparation, «Brin de lucidité » dédié à Serge Torri

Revue de poésie contemporaine

Suivez-nous

Abonnements

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à la revue et être averti de chaque nouvelle publication.

Rejoignez 184 autres abonnés

Articles récents

Auteurs & artistes

Méta

%d blogueurs aiment cette page :