Revue de poésie contemporaine

formes

f

 forme.mouvement.

projet mouvement temps

attente du mouvement vers vie sociale
quand café en terrasse le matin, encore nuit pour aube,
quand chaleur par onde et points
quand rayons accourent incessamment discontinus

pour présentation dévoyée de soi aujourd’hui
comme tous jours
je
signifiant dégradé pour l’autre
tous autres
quand café bu, attendre l’heure

projet mouvement mouvement projet
encore
soi n’est pas objet
mais
corps action en puissance
dans une attente urgente.

peur raison ? Corps tremble en froid

mouvement temps projet

corps système gelé
pour tous jours pour tous autres
aujourd’hui assis et demain
situé immobile comme placé-là pour soi

illusion

ça arrive par-devers
fait pression blesse et déchire
enjoint prend en main en pied
harponne et étrangle

temps projet mouvement


 

forme.analyse.amour.

I.

l’envol d’une buse déporte l’idée de toi

dans la nuit intouchable et muette,
où le vestige des lieux géométriques

……………………………………………………..occupe le cœur de mon action.

II.
un ordre ancien confond ce mouvement
………….– le pas moteur du pas –
haut nuage
qui autorise mon aventure à l’heure où la logique éclaire ma pensée,
très haut amour
qui creuse le sillon par où je marche assurément,

………..embrasse la fatigue impatiente,

efface
la sueur
….digresse
………………………..lentement
amour

III.
amour sans fond

…………..comme raboté d’une humeur essentielle
amour amour
la cause de ton arrachement révèle une excroissance privative,
…………………………………………………………………………………………….a mour


 

forme.carte.peinture.

(Pour Frédéric Khodja)

pas à pas vers mur bleu
point de fixation pour billes convexes
vers mur bleu lisse que feuillage craquelle
et oiseaux comme lézards promènent des cris univoques
sur mur bleu apparu par loin soleil Est
vers fuite liquide.

antennes maisons tournesols
vers horizon marin qui blanchit
sur mur en camaïeu bleu
dans air matinal
quand doigts frottent contre mur
bleu, doigts saignent rouge
pour douleur peinture, manuel d’esthétique
quand
pas à pas vers mur bleu
pensée nage courant chaud pour seul moteur.

justification
propositions axiologiques inconséquentes,
tant de jugements évanouis en mur bleu
ébloui par char jaune
qui dissipe toute volonté d’action, ce jour

quand effet de coïncidences,
(intersections heureuses de lignes causales)
(dirigées par intentions méprisées)
nous réunit encore contre prochains murs bleus.

je t’ai vu déjà.

Auteur(s) / Artiste(s)

Fabrice Magniez

Né en 1975, Fabrice Magniez habite à Tautavel (Roussillon). Un pied dans le monde du vin, l'autre dans celui de l'art contemporain. Poète. Prochaine intervention : 4ème MAP / manifestation d'art public organisée à Cerbère par Shandynamiques, été 2015.

Revue de poésie contemporaine

Suivez-nous

Abonnements

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à la revue et être averti de chaque nouvelle publication.

Rejoignez 182 autres abonnés

Articles récents

Auteurs & artistes

Méta

%d blogueurs aiment cette page :