Skip navigation






l’époque de nos rêves un peu fous

toi tu t’éloignais du soleil
moi je m’approchais des falaises

il y avait une chaise une corde
un rire hystérique
te souviens-tu

et dans nos têtes des paroles
accompagnées d’une musique
que nous faisions semblant
de partager












comment le dire ce bleu lapis

confiné dans un tableau
que je n’aime pas

l’artiste nettoie ses lunettes
sa foi est l’inverse de la mienne
seul ce bleu nous rapproche

mais nous ne parlons pas d’une couleur
seulement de nos souvenirs
l’impression de cette couleur
vécue une fois pour toutes
dans nos passés respectifs












au lieu de bois métal au lieu d’air rien

aucune promesse à travers les vitres
ni bruit ni odeur vent sans souffle
lumière épuisée opacité transparente
sourire malade devant la tragédie invisible
d’un monde qui existe comme un souvenir viral
où toute nécessité reste à créer












squelette de hasard

squelette de hasard
rencontré au coin de la rue
comme un amour manqué

le vieux philosophe ne dit rien
au fond de son crâne
la poussière d’un avenir passé
sans jamais être présent

restes d’une langue désuète
qui autrefois faute de pouvoir l’atteindre
léchait avec volupté le ciel
pour attraper les larmes du soleil












ni le jour ni les étoiles ne répondent

ni le jour ni les étoiles ne répondent
lune émoussée
ombres comme des pattes levées de bêtes à l’affût
il suffit de ne pas avoir peur

et le soleil de nouveau
un homme à la porte
des engins tournant retournant
immense soif dans un verre de quelque chose

puis les couleurs foncent se ternissent
et ainsi de suite
chaque jour la nuit vient
parfois elle dure plus longtemps











Derek Munn est né en 1956 en Angleterre. Il vit en France depuis 1988 et écrit en français depuis une dizaine d’années. Il a publié :

– dans des revues Rue Saint Ambroise, Borborygmes, Dissonances, Pr’Ose !, Les Cahiers D’Adèle, Coaltar, Gelée rouge

– un roman, Mon cri de Tarzan (Léo Scheer/ Laureli, 2012)

-un recueil de nouvelles, Un paysage ordinaire (Christophe Lucquin éditeur, 2014)

http://www.m-e-l.fr/derek-munn,ec,1001/






%d blogueurs aiment cette page :